Médiation familiale/ Retours en famille ou Orientation

La recherche de solutions de sortie de rue pour élaborer un projet de réinsertion (médiation familiale, placement en centre spécialisé, …). Des concertations, des étude de cas et des entretiens individuels permettent d’analyser la situation particulière de l’enfant compte tenu de son âge, de son histoire, des raisons de sa présence dans la rue, et de son projet de vie.

Le retour en famille

Le retour en famille n’est pas une fin en soi. Dans un premier temps, avec l’accord de l’enfant, le Samusocial entreprend une médiation familiale afin d’entendre les discours émergents de la famille et de l’enfant afin d’établir les causes du départ en rue et voir comment y remédier.
Le centre du Samusocial a pour vocation première la mise à l’abri de l’enfant en danger. Ce n’est qu’une fois ses repères reconstruits que l’enfant est en mesure d’envisager une sortie de la rue, et est accompagné en ce sens par les équipes du Samusocial, avec parfois de multiples aller-retour entre le centre, la rue, la famille. En effet, le retour en famille dépend de la volonté de l’enfant dans la mesure où, sans son acceptation, la relation d’aide, en particulier psychologique, est impossible. Nous n’avons pas non plus pour objectif de raccompagner à tout prix le plus grand nombre d’enfants en famille, mais surtout de faire en sorte que ces retours soient durables. C’est pourquoi nous mettons principalement l’accent sur la qualité de l’accompagnement et du suivi, non seulement des enfants mais aussi des familles.

L’orientation

Si la volonté de l’enfant est d’être orienté vers une structure de placement qui lui apporte une stabilité et la possibilité de poursuivre sa scolarisation ou d’entreprendre une formation professionnelle, alors le Samusocial Burkina Faso accompagne l’enfant dans cette démarche. Ainsi, certains enfants rejoignent des internats où ils reprennent leur scolarité. Ils peuvent également intégrer des centres de formations professionnelles (mécanique, menuiserie, couture…) où ils bénéficient d’une formation avant d’être acceptés chez un artisan comme apprenti. Que ce soit le retour en famille ou l’orientation, l’enfant bénéficie d’un suivi rapproché pendant un an après avoir quitté le Samusocial Burkina Faso. En effet, le référent de chaque enfant garde le contact, soit par téléphone, soit par des visites; au fil du temps, l’enfant se stabilisant, les visites s’espacent pour finalement ne plus être nécessaires.

Chiffres-clés en 2016

316 médiations familiales effectuées
51 enfants ont regagnés leur foyer
14 enfants ont été placés dans des structures partenaires (internat ou centre de formation professionnelle)

® samusocial Burkina Faso | Mentions légales | Contact | Webdesign : Limbus Studio