Diffusons le Livre Blanc « Zéro violence dans nos familles, zéro enfant dans nos rues » !

 

Télécharger le Livre Blanc « Zéro violence dans nos familles – Zéro enfant dans nos rues »

Au Burkina-Faso, le nombre d’enfants en rue ne cesse d’augmenter : il a doublé entre 2002 et 2010 (5 721 enfants en rue). L’augmentation ne cesse de se poursuivre : on compte actuellement plus de 9000 enfants en situation de rue (recensement fin 2016).

Si, aux équipes du Samusocial Burkina Faso, les enfants rencontrés en rue signalent essentiellement, dans leurs premières déclarations, le désir de trouver du travail comme raison de leur présence en rue (39%), les équipes médico-psycho-sociales se rendent compte que la plupart des enfants ont connu des vécus traumatiques dans leurs milieux de vie antérieurs à la rue. Ces données relatives à la violence vécue en famille avant leur arrivée en rue corroborent celles issues du rapport de l’étude nationale sur les violences faites aux enfants réalisée en 2008 par le MASSN, en collaboration avec l’Unicef. La famille est le lieu où l’enfant subit le plus de violence (86,6%). Au sein de la famille, 93,8% des personnes interrogées utilisent la violence physique, 61,6% utilisent la violence verbale et 2% la violence psychologique.

Face à ces constats, le Samusocial Burkina Faso, le Samusocial International (SSI) et la Coalition des Intervenants auprès des Jeunes et Enfants en situation de Rue (CIJER) ont souhaité en savoir davantage sur ce phénomène : quelles sont les violences subies par les enfants au sein de leur famille ? Comment expliquer que, malgré le système de protection en place au Burkina Faso, ils quittent le domicile et se retrouvent en rue ?

Dans le cadre du projet porté par le SSBF, « Système intégré de protection des enfants en situation de rue à Ouagadougou », cofinancé par l’UE, une enquête a été conduite en 2016. Elle révèle que la violence vécue par les enfants en famille les pousse à quitter la maison (63.3% des 166 enfants ayant participé à l’enquête) et que le système de protection de l’enfance n’est pas suffisamment efficace pour les protéger.

Un livre blanc, document de plaidoyer, intitulé « Zéro violence dans nos familles, zéro enfant dans nos rues », a été rédigé sur la base des résultats de l’enquête. Il est assorti de recommandations destinées à l’ensemble des acteurs de la protection de l’enfance.

Les principaux résultats, en termes de violences vécues par les enfants, sont les suivants :

SCHEMA-samusocial

Types de violences vécues en famille, déclarées par les 166 enfants et jeunes ayant participé à l’enquête

Les violences majoritairement subies sont les suivantes :

SCHEMA-samusocial6

Ce que l’on retient ici : les actes verbaux et physiques qui touchent le plus grand nombre d’enfants et de jeunes sont également ceux qui sont le moins perçus comme des violences par les parents, qui les considèrent souvent comme des pratiques éducatives communes. Les enfants les ressentent pourtant clairement comme des violences et leur répétition peut induire progressivement chez les enfants l’idée de quitter le domicile familial, où vivre devient insupportable.

La restitution du Livre blanc s’est déroulée à la Mairie centrale de Ouagadougou, le 8 juin. Elle a rassemblé 82 participants, dont le représentant du Ministre du MFSNF. Ce dernier a pris bonne note des recommandations formulées et nous a indiqué qu’elles viendraient nourrir la réflexion en cours au sein du ministère pour lutter contre le phénomène.

p4-5_Plaidoyer (1) en grand

Ce livre blanc a été conçu comme un outil de plaidoyer que chaque acteur peut employer pour mieux comprendre et faire comprendre l’importance des violences intrafamiliales dans les foyers burkinabé et les conséquences sur le développement de l’enfant. Le SSBF et la CIJER vont maintenant prendre attache avec leurs partenaires institutionnels pour engager plus profondément des échanges sur la problématique.

Télécharger le Livre Blanc « Zéro violence dans nos familles – Zéro enfant dans nos rues »

SSBF_visuel Livre blanc_1

Evénement et publication soutenus financièrement par l’Union Européenne, l’AFD, La DCI de la Principauté de Monaco et la Fondation UEFA pour l’Enfance.

Actualités
Tagged: , , , , , , , , ,
® samusocial Burkina Faso | Mentions légales | Contact | Webdesign : Limbus Studio